Protection auditive

La perte d'audition liée à l'exposition au bruit est la maladie professionnelle la plus fréquente aussi bien en Europe qu'en Amérique du Nord, représentant près d'un tiers de tous les cas de maladie liés au travail. Ces troubles peuvent engendrer des effets durables causant stress, fatigue ou isolement qui augmentent significativement le risque d'accidents du travail induits par d'autres facteurs. La perte d’audition est irréversible et souvent détectée tardivement, c’est pourquoi les EPI couvrant ce risque sont classés en catégorie III.

L'oreille et les sons

Le bruit, en tant que phénomène vibratoire se caractérise par :

  • Son intensité (en décibels [dB]) correspond à l’amplitude des vibrations émises par la source sonore. 0 dB correspond au niveau sonore minimum audible par l’oreille humaine. Le seuil de douleur est à 120 dB et l’oreille peut subir des dommages à partir des 85 dB.
  • Sa fréquence (en Hertz [Hz]) qui va définir la hauteur perçue. Plus la fréquence est élevée et plus le son sera aigu, plus elle est basse et plus il sera grave. L’oreille humaine est capable de percevoir des sons à des fréquences comprises entre 20 Hz (très grave) et 20 000 Hz (très aigu).
  • Sa durée et sa variation, qui permettent de différencier des sons très brefs, d’une durée de l’ordre de la seconde, tels que les bruits impulsionnels (coup de feu, impacts) de sons ayant des durées plus longues (heures, journée) pour lesquels il est important de considérer la dose résultante de bruit reçue.
L'oreille et les sons

On peut décomposer l’oreille en trois parties distinctes :

  • L’oreille externe composée du pavillon et du conduit auditif
  • L’oreille moyenne comprise entre le tympan et l’oreille interne. Elle est remplie d’air et permet, à l’aide des osselets, de transformer les vibrations aériennes en vibrations solidienne analysable par l’oreille interne.
  • L’oreille interne, coeur du système auditif, constituée d’une cavité remplie de liquide contenant la cochlée où se trouve l’organe de Corti. Au sein de celui-ci, les vibrations du liquide transmises par les osselets sont captées par les cellules ciliées qui les sélectionnent par fréquence. L’information est alors conduite par le nerf auditif jusqu’au cortex cérébral qui peut l’interpréter.
L'oreille et les sons

 

DB(A)

L’oreille humaine a une sensibilité particulière à chaque gamme de fréquence. A des niveaux sonores modérés, elle est ainsi moins sensible aux sons graves. Pour représenter cette sensibilité particulière, les mesures de bruits et normes utilisent une pondération des niveaux sonores mesurés appelée pondération A. Les décibels ainsi pondérés sont notés dB(A).

 

Comment bien se protéger ?

Choisir l'appareil de protection antibruit adapté.

  • Identifier la nature du bruit : Stable, fluctuant, intermittent, impulsif.
  • Caractériser le bruit au poste de travail : Intensités (dB) et hauteurs (Hz).
  • Déterminer la durée d'exposition.
  • Calculer l'atténuation nécessaire pour revenir à un niveau ambiant acceptable (cf Directive 2003/10/CE).

 

directive 2003/10/CE

 

La performance du protecteur auditif (son niveau d'atténuation) doit être adaptée à l'évaluation du risque sur le poste de travail. Elle doit amener le bruit à un niveau non nocif pour la santé, tout en évitant une surprotection qui couperait l'opérateur de son environnement (alerte, communication...).

 

Casques antibruit

Casques antibruit

 

 

Bouchons d'oreilles

Bouchons d'oreille

 

 

Dose journalière réglementaire autorisée en fonction du niveau sonore

Dos journalière réglementaire

 

Valeurs d'atténuation par niveau sonore

Valeur d'atténuation par niveau sonore

Comment utiliser les valeurs d'atténuation ?

3 indicateurs, du plus simple au plus précis sont mis à disposition de l'utilisateur :

  • SNR (Single Number Rating) : Valeur unique moyenne d'atténuation.
  • HML : Valeurs d'atténuation exprimées en fonction des niveaux moyens de fréquences :
    • H : Atténuation de l'EPI aux hautes fréquences (bruits aigus)
    • M : Atténuation de l'EPI aux fréquences moyennes
    • L : Atténuation de l'EPI aux basses fréquences (bruits graves)
  • APV (Assumed Protection Value) : Valeurs d'atténuation exprimées sur 8 niveaux précis de fréquences (cf la fiche technique du protecteur auditif).  

 

 

Taux de port

Taux de port

Mode de port

Lorsqu’un équipement de protection auditive peut-être porté de plusieurs manière (sur la tête et sous le menton par exemple), il doit être testé pour chaque mode de port.

Mode de port

 

Double protection

Lorsque que le port d’un unique protecteur auditif ne suffit pas, il est possible de les combiner. L’affaiblissement résultant du port simultané de bouchons d’oreille ayant un
SNR noté B et un casque antibruit ayant un SNR noté ST est calculé par la formule suivante : 33×log((0,4×B)+(0,1×ST))

 

Niveau sonore

Niveau sonore

 

 

Protection auditive Delta Plus